AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au centre commerciale

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Noa Sellier

avatar

Points : 59

MessageSujet: Re: Au centre commerciale   Jeu 1 Nov - 17:10

FT. Calista
Il caressa son collier du bout des doigts alors qu'un étrange sourire se dessina sur ses lèvres. Oui il aimait le collier. Mais ce qu'il aimait encore plus c'était qu'elle l'est marquée comme sien. Il se sentait étrangement plus calme, plus tranquille. Il ferma doucement les yeux et soupira d'aise de se sentir enfin moins nue. C'était réellement agréable. Cela me va Maitresse. murmura-t-il. Il la suivit donc en silence dans le magasin pour les vêtements et tout ce qu'il voyait pour le moment, était bien trop luxueux pour ce qu'il avait. Elle ne devrait pas dépenser autant pour un simple esclave. Mais maitresse… C'est beaucoup trop pour moi. Mais il profita qu'elle soit tournée ailleurs pour attraper l'un des jeans et en caresser en douceur le tissu. Il n'avait jamais eu quelque chose d'aussi beau. Il en avait souvent voulu jusqu'à qu'on brise son envie. Ce n'était qu'un esclave, il se prenait malgré tout de temps en temps à une vie normal. Mais bon, il ne l'aurait jamais.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calista Reyes

avatar

Points : 92

MessageSujet: Re: Au centre commerciale   Jeu 1 Nov - 21:56

Au centre commerciale.


Feat Noa
Bien tant mieux parce que tu as interdiction de l’enlever hormis lorsque tu prends ta douche. Pareille pour le bracelet. D’ailleurs je compte t’acheter une chaîne pour relier les deux. A toi de te débrouiller pour faire avec. Enfin j’allais prévoir large pour le quotidien et une courte pour quand je serais d’humeur joueuse. Je pris plusieurs articles qua je jugeais utiles pour commencer : trois jeans, 3 pantalon noirs, 3 chemises noires, 6 teeshirt dont 2 à manches longues, un pull, un blouson, deux paires de basket, et ds sous vêtements pour une semaine et demi. Et je trouve que c’est le minimum syndicale, sans être de grandes marques. Car il s’agit que de vêtements banals. Les chemises et pantalons sont pour le magasin. A l’appartement je te veux de préférence en jean et torse nu. Sauf quand il fera trop froid et que je t’indiquerais de mettre un haut. En baskets au magasin, pied nu à l’appartement. Ça c’était juste pour mon plaisir personnel. Et si tu estimes que c’est trop… alors tâche de te montrer reconnaissant. Prends soin de tes vêtements et obéis moi correctement. Rends toi utiles. Dis je négligemment.  Je ne perdis pas de temps à lui faire essayer maintenant, au pire je reviendrais les échanger mais j’avais l’oeil normalement… On passa ensuite au magasin alimentaire où je pris tout ce que je pensais être utile pour lui. Sans oublieront couette, un matelas gonflable et un oreille. Quand je pensais avoir tout je nous fis retourner à la voiture. Ayant donner à Noa une bonne partie des sacs. Bien maintenant nous allons aller voir mon Maître, Jacob, Maître des vampires de la ville de Paris. Mais avant… Dis moi… pourquoi as tu eux peur des deux métamorphes ? Ils sont pourtant de ton espèce…
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noa Sellier

avatar

Points : 59

MessageSujet: Re: Au centre commerciale   Ven 2 Nov - 22:51

FT. Calista
Il écoutait chacune de ses instructions et essaya de se remémorer les choses Bien qu'il était évidant pour lui qu'il allait prendre soin de ses habits n'en ayant jamais eu d'aussi beau. Il se figea quand elle lui demanda pourquoi il avait peur des autres clans. Mais il réfléchit à ce qu'il pouvait dire ou non. Les maîtres n'étaient pas censés autre au courant. Mais ce que le jeune homme ignorait était encore que c'était eux à l'origine et qui avait réussi grâce à cette-ci à garder une famille complète sous leur coupe en leur faisant peur. Rajoutant à l'occasion des morts sur leur dos. Il fixa ses pieds ne sachant pas comment formuler la chose. Parce que les clans son méchant… Je ne suis pas censé en parler. Les maître ne sont pas censés se préoccuper de ce détail. Nous ne sommes que des animaux. Il se tut un moment alors qu'un nouveau frisson lui parcourra l'échine. Mais il n'osa pas la regarder sachant qu'elle serait capable de l'engueuler. Elle semblait bien plus directe que son ancienne maitresse. Les clans nous maltraite, nous torture et quand ils se lassent, ils nous tuent avant d'abandonner nos corps dans la forêt. Mon père a été attrapé par eux. Mais ce qu'il ignorait c'était que c'était simplement sa maitresse qui l'avait attrapé, battu à mort avant de l'abandonner donnant encore plus de poids à cette peur qu'ils leur infligeaient depuis plusieurs générations. Il n'y avait rien de mieux que la peur pour les maintenir dans leurs mains.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calista Reyes

avatar

Points : 92

MessageSujet: Re: Au centre commerciale   Sam 3 Nov - 10:44

Au centre commerciale.


Feat Noa
Je secouais la tête excédée, j’aimais de moins en moins ce que j’apprenais sur son ancienne vie et par extension ma famille originelle. Finalement j’étais bien contente de ne plus leur être liée autre que par une lointaine origine dont je ne me souvenait même plus. Non Noa. Tout cela est faux. Je ne sais pas ce qu’ils ont paient pour vous persuader de cela mais ce n’est pas comme ça que cela marche. La plupart des clans veillent sur leur membres. Particulièrement ici à Paris. Encore plus les léopards. Le roi et la reine que tu as rencontrer sont bons avec les leurs. Tout à l’heure ils voulaient te prendre à moi parce qu’ils pensaient que je te maltraitaient et voulaient mettre fin à ton calvaire. La reine traite chacun de ses sujets comme ses enfants. Je savais qu’il lui faudrait plus que des mots pour le croire. On n’effaçait pas une vie d’un claquement de doigts, aussi bien sur son statut d’esclave que sur sa peur de ses paires. Mais au moins comprenais-je un peu mieux ce qu’il se tramait dans sa petite tête. Mais peu importe que tu ne me crois pas tout de suite. Tu finiras par l’apprendre et le constater par toi même. Car j’étais réaliste et les léopards voudront s’immiscer dans sa vie d’une manière ou d’une autre. En attendant je ne compte pas te laisser à eux ou les laisser te faire du mal. Tu m’appartiens, tu es ma chose. Le collier, bientôt le tatouage et la boucle d’oreille en seront les signes visibles.  Et puisque j’avais vu sa réaction et constater son calme après l’obtention du collier, j’eu une idée. Je me garais sur le bas côté et me penchais vers lui pour resserrer d’un cran le collier. Là cela devait l’étrangler un peu avant de mordre son oreille sans pour autant le faire saigner. Lorsqu’on sera rentrer et que tu auras ranger les affaires, je veux que tu enlèves ton tee-shirt et que tu passes à quatre pattes. Ensuite tu ramperas jusqu’à ma chambre et montreras sur mon lit où je te mordrais et te baiserais. Compris ? Le but étais de lui donner une objectif pour lui occuper l’esprit. J’avais quand même appris quelques petits trucs auprès de Jacob.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au centre commerciale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au centre commerciale
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Centre Commercial de Céladopole
» Au large de Pyrée... la croisière s'amuse! [RP avec Alowin et Soren]
» Centre commercial d'Illumis
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rouge et noire :: Paris :: Arrondissement 9 à 12-
Sauter vers: